Les maths, nerfs de la guerre du Big data et du prédictif…

Ce que l’on appelle le MSO (Modélisation-Simulation-Optimisation), l’une des disciplines clés des mathématiques est par exemple source d’applications puissantes depuis près de 40 ans. La discipline permet de modéliser des phénomènes particulièrement sensibles telles la propagation des fissures dans les cuves réfrigérantes des centrales nucléaires ou dans les ailes d’avion en matériaux composites, ou bien encore la discrétion acoustique des sous-marins nucléaires. Des secteurs sensibles et stratégiques s’accommodant mal de l’imprécision…

Source : Les maths, nerfs de la guerre du Big data et du prédictif… Des nerfs à maîtriser, Le Cercle