Loi : la protection des témoins et des victimes anéantie …

Pour bien comprendre, prenons un exemple : une dame signale au commissariat de police qu’elle entend régulièrement des cris et des pleurs d’enfants dans un appartement. La police se déplace, déclenche une enquête, auditionne le témoin. Or, le suspect pourra au bout d’un an avoir accès directement à la déposition de ce témoin, c’est à dire récupèrera son état civil, son téléphone, son adresse, sa profession etc.

Source : Loi : la protection des témoins et des victimes anéantie

Publicités