« Laissez-moi tranquille, je ne veux plus venir », répond le salarié à son chef …

Christophe et Akim étaient informaticiens dans une entreprise. A 24 heures d’intervalle, ils ne viennent plus travailler. Leur patron les a licenciés pour faute grave et réclame 15.000 euros à chacun aux prud’hommes. L’Express a assisté à l’audience.

Source : « Laissez-moi tranquille, je ne veux plus venir », répond le salarié à son chef – L’Express L’Entreprise

Publicités