Mode : derrière la façade glamour, la précarité des travailleurs

Alors que s’éteignent les projecteurs des défilés parisiens, une enquête de l’anthropologue Giulia Mensitieri met en lumière une face moins glamour de cette industrie, en s’intéressant aux travailleurs de la mode, “autant valorisés que précaires”.

Source

Publicités