Quand Google identifie par erreur les victimes de viol

Le moteur de recherche de Google propose depuis longtemps des fonctions de « recherche associée » et « saisie semi-automatique ». Elles aident les utilisateurs à retrouver facilement des informations relatives à leurs requêtes. Pour ce faire, l’intelligence artificielle du géant du web collecte et enregistre les données qu’elle peut rencontrer, y compris sur les réseaux sociaux. Cette performance technologique n’est pourtant pas sans revers, notamment en ce qui concerne les affaires de viol.

Source

Publicités