Le lien unissant un chauffeur et Uber reconnu « contrat de travail »

Le conducteur VTC avait saisi la justice en juin 2017, après que la plate-forme eut « désactivé son compte ». L’arrêt de la cour d’appel de Paris renvoie ce dossier aux prud’hommes.

Source

Publicités