Quand les algorithmes peuvent prédire le succès d’une chanson

Des chercheurs américains déclarent avoir élaboré un algorithme après avoir analysé un demi-million de tubes sur trente ans.

Source

Publicités

Nous sommes influencés par l’IA bien plus que nous le pensons

Dans mes conférences je trace les traits du paysage numérique que nous utilisons tous les jours. Par exemple, je parle de Spotify et de ma consommation de musique. En effet, j’écoute environ 5 heures de musique par jour. Dans la salle, les plus de 35 ans sont surpris. Les plus jeunes trouvent rien de surprenant. En effet, la bibliothèque Spotify pèse plus de 30 millions de titres ! C’est beaucoup plus que je ne pourrais écouter dans toute ma vie, même si j’augmente mon temps d’écoute à 12 heures par jour. Et pourtant, tous les lundis je suis content d’ouvrir Spotify car l’Intelligence Artificielle (IA) a préparé ma playlist pour la semaine calée sur mes goûts musicaux.

Source

Chino y Nacho – Andas En Mi Cabeza ft. Daddy Yankee

Guide juridique : Internet en libre accès, quelles obligations ?

Un guide pratique destiné aux organisations qui fournissent un libre accès à Internet (bibliothèques, locaux associatifs, magasins…). Face aux zones d’ombre (parfois entretenues par les pouvoirs publics) qui entourent nos droits, c’est à chacune et chacun d’entre nous de les comprendre et de les faire respecter.

Source

Comment connecter son smartphone Android ou iOS à sa télévision…

Sur iOS et Android, il existe différents moyens d’afficher l’interface de son écran sur son téléviseur, sans fil ou avec câbles. D’AirPlay au Chromecast, voici le guide pour profiter de tous les contenus de votre smartphone ou de votre tablette sur votre téléviseur.

Source

Hadopi durcit le ton

L’autorité chargée de la lutte contre le piratage a augmenté ses saisies de justice de 30% en un an. Elle a transmis à la justice 889 dossiers de juillet 2016 à juin 2017, contre 684 entre mi-2015 et mi-2016.

Source

La taxe  »YouTube » entre en vigueur

Le décret d’application pour taxer les revenus publicitaires des sites mettant à disposition des vidéos gratuites ou payantes sur internet, afin de permettre de financer la création audiovisuelle en France, a été publié jeudi au Journal officiel. La taxe dite « YouTube », d’un taux de 2%, avait été adoptée au Parlement en décembre 2016, contre l’avis du gouvernement.

Source