Flex office : 36 % des salariés ne disposent plus d’un bureau attitré

Chaque année, le flex office, aussi appelé desk sharing, fait de nouveaux adeptes, comme le prouve l’édition 2017 du baromètre sur « La relation entre l’environnement de travail et le bien-être des salariés »

Source

Publicités

“Le travail est au fondement de l’ordre social, il détermine largement la place des individus dans la société […] Travailler est une norme, un fait social”

Il est alors tout à fait légitime de se demander si le salarié, et plus largement le travailleur, trouve un sens à son travail, et si oui, le(s)quel(s) ?

Source

Organisation : comment bien gérer son temps ?

Travaillant en moyenne huit heures quarante par jour, six jours sur sept, les patrons de TPE enchaînent les journées marathon. Alors comment reprendre la main sur son agenda ? Quatre pistes pour mieux vivre son rapport au temps et gagner en efficacité.

Source

4 conseils pour organiser votre entreprise en « remote »

Rituels, team building, écoute des salariés… Deux jeunes pousses évoquent leurs astuces pour travailler avec des équipes dispersées.

Source

L’entreprise, business school de demain ?

Les grands groupes s’approprient la formation de leurs cadres et dirigeants. Reste à tenir les promesses.

Source

Sexisme au travail : largement répandu mais difficile à appréhender par la justice

Blagues grivoises à la machine à café ? Remarques sur la tenue d’une collaboratrice ? Chantage sexuel ? Alors que les violences sexistes et l’égalité femmes-hommes prennent de plus en plus de place dans l’actualité, il est devenu primordial de savoir différencier les actes prohibés, de savoir ce qui ressort du harcèlement sexuel ou de la discrimination par exemple. Ainsi, le « sexisme », petit nouveau dans le Code du travail, peut prendre bien des formes. Problème : il est à la fois difficilement condamnable et pourtant à l’origine de bien des dérives sexuelles.

Source

L’état de la précarité de l’emploi en France

2,3 % des salariés de l’Union européenne avaient un emploi précaire en 2016. « Précaire » signifie dans ce cas que le contrat de travail ne dépassait pas une durée de trois mois.
Selon Eurostat, ce type de contrats est particulièrement fréquent dans le secteur de l’agriculture. Comme le montre notre graphique Statista, c’est en Croatie que la part d’emplois précaires était le plus haut avec 8,4 % suivi de la France où un peu moins de 5 % avaient des emplois de courte durée.