La blockchain révolutionne la propriété intellectuelle

Blockchainyourip, est déjà utilisée par plus d’une cinquantaine d’entreprises en beta test. Elle sera commercialisée au 1er janvier 2018. Elle ouvre une porte dans le monde du droit. Cette jeune legaltech a pour offre et ambition de dépoussiérer les méthodes archaïques du droit de la preuve en propriété intellectuelle. Elle offre surtout la possibilité à tous les créateurs et entreprises innovantes de constituer des preuves de leur création et innovation. Prouver les contenus et la datation de l’œuvre que l’on a créé relève souvent du parcours du combattant.

Source

Publicités

« Axa va ouvrir des cabines de télémédecine dans les entreprises », …

« Axa va ouvrir des cabines de télémédecine dans les entreprises », …

Source

Chantiers de la justice : la transformation numérique, « cœur du réacteur »

Les cinq chantiers de la justice ont été présentés , à la Chancellerie.

Source

Voici 15 fautes d’orthographe que vous ne ferez plus jamais.

Fautes d’orthographe : certains mots et certaines expressions font l’objet de véritables doutes à chaque fois qu’on souhaite les écrire.

Source

RGPD : Les consommateurs comptent bien en profiter …

Si la mise en place du RGPD en mai prochain est plutôt un sujet qui fâche du coté des marques, les consommateurs se montrent, eux, extrêmement intéressés par la possibilité d’interroger les entreprises sur les informations personnelles qu’elles détiennent à leur sujet et par les nouveaux pouvoirs que va leur octroyer cette réglementation…

Source

Sites de rencontre : pourquoi l’amour échappe aux algorithmes …

Les algorithmes qui tentent de former des couples «compatibles» échouent très largement à prédire les chances d’attraction lors d’une rencontre réelle.

Source

Blockchain: un outil de gestion des données de santé bientôt disponible aux Etats-Unis

La start-up Embleema va lancer en mars 2018 une version alpha de l’application PatientTruth qui utilisera la blockchain pour stocker et reconstituer l’historique médical des patients, en leur permettant de gérer l’accès à ces données par des proches, médecins ou industriels de santé…

Source